lundi 29 septembre 2014

1. Encooooooooore une bloggeuse qui nous parle de livres (oui oui, encore)


Bonjour à tous et à toutes !
 
ProxyFny, c’est quii ?
 
Fanny, 23 ans, Mulhousienne. Mon premier coup de cœur littéraire remonte à Elmer de David McKee, le fameux éléphant aux carrés multicolores. Depuis, ma boulimie livresque n’a pas arrêté. Devenant un gouffre financier pour papa et maman, maman a cru bon de m’acheter le premier tome de Harry Potter ( «  Elle a 9 ans, bon sang, il est gros ce bouquin, ça va lui tenir au moins un bon moins »). Mais que nenni, la petite Fanny le dévora en une poignée de jours, et son envie de lecture avait redoublé (il fallait acheter la suite, maintenant).
Au collège, j’ai dû goûter à un plat bien indigeste : les premières lectures obligatoires en cours de français. Je dois admettre que j’ai eu des professeurs plutôt chouettes, qui ont eu la capacité d’ouvrir mon esprit de lectrice : Le gone du Chaaba (Azouz Begag), Les dix petits nègres (Agatha Christie) ou encore un recueil de nouvelles d’Edgar Allan Poe. À l’époque, je commence à lire du Stephen King (c’est quand même mieux que les Chairs de Poule).
Et puis le lycée, et là, les lectures obligatoires deviennent un véritable calvaire, au point que pendant 2 ans j’ai du mal à lire pour le plaisir. Mort à crédit de Céline (sérieux, lorsqu’il y a plus de points de suspension dans tout le livre que de points finals, c’est qu’il faut se poser des questions sur l’utilisation de la ponctuation), Une vie de Maupassant (les métaphores c’est bien, une intrigue qui ne déprime pas, c’est mieux) ou encore Les liaisons dangereuses de Laclos (encore aujourd’hui, lorsque je rencontre une jeune fille qui m’exaspère, j’ai le réflexe de faire la comparaison avec Cécile de Volanges).  
Mais enfin, cette époque avait quand même du positif.  J’ai 17 ou 18 ans, je commence à écrire de la fiction, je découvre la saga Twilight (c’est la révolution, à l’époque), je lis du Shakespeare en anglais, mes profs de philo et de littérature me font envisager la lecture un peu autrement, je développe mon esprit critique. Je me cache un peu moins derrière mon cynisme et j’essaye de trouver des arguments. Lire, c'est aussi construire son avis.
 
Après le bac, je cours vers la fac d’anglais. Pendant 4 ans, mes habitudes de lecture sont abominables : je dois lire un livre ou deux en français PAR AN.
Tout y passe : des classiques (bon, Henry James, Maupassant, même combat), des modernistes (complètement barré, Remainder de McCarthy, mais un réel plaisir) et de la YA pour faire passer le tout (Hunger Games, la trilogie qui m’aura le plus marquée !).
Et aujourd’hui, alors ? La fac d’anglais, c’est derrière moi, après quatre années, un travail de recherches sur A.M Homes, je me réoriente vers l’éducation spécialisée (« spécialisée en quoiiiii ? vous entends-je demander, « en gros, quand vous vous retrouvez face à de grosses difficultés, vous avez pas mal de chance de vous retrouver face à une éduc’,… Protection de l’enfance, handicap, addiction, prévention, réinsertion… Voilà voilà, fermons la parenthèse)
Je suis aujourd’hui en deuxième année, je continue à lire en anglais et en français, j’aime l’horreur (Stephen King ne m’a toujours pas quitté, rejoint par son fils, Joe Hill), les zombies (World War Z et L’homme des morts), la YA (fan démentielle de John Green), les trucs girly (du genre « Alors, heureuse ? » de Werner), les thrillers (Thilliez et Grangé, le duo français gagnant), et beaucoup de films et de séries télé autour de tout ça… Et j’oublie sûrement pas mal de choses, mais ce blog aura pour volonté de combler ces premiers trous de mémoire.
 
Pourquoi ce blog ? J’ai découvert la confrérie des « BookTubeuses » il y a une petite semaine et j’ai tout de suite accroché. Ces filles (parce que ce sont surtout des filles, il faut l’admettre) sont géniales : lire, c’est plus has been, on échange, on partage, on fait naître des envies, des amitiés se créent autour de l’objet tant aimé, le livre. (voir mes bloggeuses préférés en bas à droite ^^ )
 
Je commence par la forme écrite pour deux raisons : j’adore ça, écrire. Mais aussi, l’envie de commencer à publier est devenue pressante, et au jour d’aujourd’hui, j’ai le nez tellement bouché que je n’ose même pas imaginer l’état de ma première vidéo en tant que BookTubeuse si je m’étais obstinée à la faire…
Et je dois admettre qu’il y a toujours une petite part d’appréhension, vidéo ou pas vidéo ? Est-ce que ça peut vraiment marcher ? Alors se planquer derrière un article, c’est plus simple. N'hésitez pas à me faire part de votre avis !
 
Voilà pour le premier article de présentation, j’espère que vous avez pu cerner le personnage.
Si vous avez des questions, les commentaires, c'est juste en dessous : )
 
Bienvenue sur ProxyFny, à très très bientôt !
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire