mardi 18 novembre 2014

28. Ma dernière lecture : Mes hommes de Malika Mokeddem



Bonjour bonjour !

Aujourd’hui, je vous parle de ma dernière lecture : Mes hommes de Malika Mokeddem.

Cette lecture rentre dans le Challenge Coup de cœur littéraire (plus d’infos dans l'article 23

Je commence ma lecture et je reconnais aussitôt une belle plume de qualité. J’aime ces mots – un peu moins le besoin d’ouvrir le dictionnaire, mais on sent le travail de qualité et l’amour des phrases, des sonorités.
Dans Mes hommes, Malika Mokeddem revient sur les hommes qui ont marqué sa vie : son père, son frère, ses amours, ceux qui l’auront poussée à travailler, à lire, à écrire. 
Le témoignage est intéressant, on assiste à la construction identitaire d’une petite fille qui se transforme en femme, dans le contexte d’une Algérie du passé qui ne donne pas sa place à la femme. Elle court, court vers la liberté…
Le problème, quand on lit un témoignage, c’est lorsque l’on sent que l’on n’adhère pas à ce l’auteure nous dit, c’est parce qu’on n’apprécie pas l’identité, la personne, qui apparaît entre les lignes. 

Elle court vers la liberté, toujours à travers l’éducation et le corps. Sauf que par moment, lorsque l’émancipation se fait surtout par le corps et la liberté sexuelle revendiquée, on a juste envie de la voir trouver la paix avec elle-même, avec les hommes, pour qu’elle s’ouvre et puisse lier des relations épanouissantes.

 On sent la hargne, la frustration parfois, ligne après ligne, page après page, et la lecture devient presque éprouvante, malgré quelques moments très touchants. Je pense surtout au chapitre sur son frère. 


Finalement, on sent un véritable paradoxe : une femme qui revendique son appartenance au sexe féminin, qui ose être ambitieuse et pourtant, je ne l'ai pas sentie heureuse dans sa féminité.

Je dois donc admettre que je n’ai pu apprécier cette lecture malgré une plume tellement prometteuse.

J’ai hâte de découvrir les autres livres de la sélection, en espérant pouvoir lire avec davantage de plaisir !

 Bisous, Proxyfny !


En bref
Le livre : 6,10 euros, 218 pages
Une belle plume mais un témoignage dont la hargne peut parfois gêner la lecture.







 

 


 

4 commentaires:

  1. Comme tu le sais : j'suis complétement d'accord ! Et ce qui me dérange (ta chronique m'as permise de me replonger dans cette lecture) finalement c'est qu'on a plus forcement notre place de lecture ! Elle se fait sa thérapie par l'écriture et voila quoi ..

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout ce roman, et je dois bien avouer que ton avis me donne envie de découvrir cette histoire/témoignage. A voir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est à moins de 7euros en poche si jamais ^^

      Supprimer