mercredi 26 novembre 2014

32. Ma dernière lecture : Cornes de Joe Hill !

Bonjour, bonjour !
 
Certains ont pu suivre ma bataille, mais j’ai enfiiin fini Cornes de Joe Hill vendredi dernier. La guerre fut longue et laborieuse, mais je suis contente de ma victoire !
 
Ça parle de quoi ? Depuis qu’Ignatius a perdu sa petite amie, Merrin, violée et torturée dans la forêt, il tente d’endormir sa douleur avec l’alcool et la présence d’une nouvelle petite amie. Après une soirée trop arrosée, Ignatius se réveille avec des cornes sur la tête. Il se rend vite compte que celles-ci ont un pouvoir sur son entourage : en sa présence, personne ne peut s’empêcher d’avouer ses pires travers et ses péchés passés. L’assassin de Merrin n’a plus qu’à bien se cacher…
 
Et voilà, rien qu’à la lecture du speech, un problème s’annonce déjà : un roman de 510 pages sur un pauvre type et ses cornes, ça fait mince comme intrigue, non ?
Résultat, Joe Hill m’a perdu dans de longues scènes de flashback et de longs chapitres sur des personnages secondaires.
Je pense sincèrement que Cornes aurait pu faire un bon bouquin de 250 pages.
Autre problème qui aurait pu pour moi relever de l’éclair de génie : le mélange des genres.
Un thriller qui baigne dans l’univers fantastique ou un roman fantastique au rythme du thriller ?
Le souci, c’est que ce n’est ni l’un ni l’autre. Les flashbacks n’arrêtent pas d’interrompre le rythme de l’enquête d’Ignatius tout comme son évolution en représentant des enfers.
Et puis il faut l’admettre, on comprend très (trop ?) vite l’identité du meurtrier, alors pour l’ambiance thriller, il faudra repasser.
 Ce qui sauve le roman : le personnage d’Ignatius qui porte vraiment ce roman, j’ai continué ma lecture, car je voulais vraiment savoir ce qui allait lui arriver (nan mais Fanny, c’est un personnage, hein, il ne lui arrive rien). Mais l’écriture de Joe Hill est d’une qualité qui, malgré les événements les plus improbables, on se plonge totalement dans l’ambiance du roman, ses péripéties et ses personnages.
Et il faut l’admettre, derrière cette histoire, il y a une réflexion assez puissante sur l’Amérique d’aujourd’hui, ce qui offre une double lecture intéressante.
 

C’est une grosse déception, peut-être parce que j’en attendais tellement ! Nosfera2 (du même auteur) avait été un tel coup de cœur, l’une de mes meilleures lectures de 2014, que j’attendais beaucoup de Cornes. Mais bon, il faut dire que ce roman a été écrit avant Nosfera2.
 
Ma lecture m’a donné envie de voir le film ! Quand on voit Alexandra AJA aux commandes et Daniel Radcliffe dans le rôle principal, ça ne peut que donner espoir! J’espère que le réalisateur aura décelé les défauts du livre pour en faire un meilleur film.
N’hésitez pas à me donner votre avis si vous l'avez lu/vu !
 
Des bisous, Proxyfny !

En bref
Le livre V.O : 5,84 euros, 464 pages
Le livre V.F : 8,40 euros, 608 pages
Un roman sombre avec des longueurs mais des réflexions intéressantes sur la société de nos jours. Un mélange des genres parfois indigeste mais qui ne manquera pas de plaire à de nombreux lecteurs !

7 commentaires:

  1. Je n'ai pas lut le livre, mais j'ai personnellement a-do-ré le film ( en omettant les 10 dernières minutes WTF ^^ ), Daniel Radcliffe est très juste et je le vois enfin sortir du carcan Harry Potter ^^

    RépondreSupprimer
  2. J'ai hésité à aller voir le film quand j'ai su que c'était tiré d'un livre : résultat je voulais lire le livre avant. Alors c'est dans ma PAL :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pareiiil c'est la bande annonce qui m'a donné envie de lire le livre ^^

      Supprimer
  3. Je crois que je vais me contenter du film, que j'ai vu et plutôt bien apprécié ^_^

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. Maiis que ça ne te décourage pas de lire d'autres livres de Joe Hill ^^ il est super cet auteur

      Supprimer