jeudi 9 avril 2015

83. Ma dernière lecture : L'étrange disparition d'Esme Lennox (O'Farrell)

Bonjour, bonjour ! Aujourd'hui, on se retrouve pour ma dernière lecture dans le cadre du Coup de cœur littéraire, un club de lecture organisé par mon école.
 
J'ai lu et apprécié L'étrange disparition d'Esme Lennox, un livre bouleversant sur l'évolution de la place de la femme en société, sur la vieillesse, sur la famille et sur l'amour.
 
 
Ce roman parle de l'histoire d'Iris, jeune femme qui apprend du jour au lendemain qu'une de ces parentes, dont elle est la tutrice, a été internée dans un asile psychiatrique. La fermeture de cette asile approchant, Iris doit s'occuper du logement de cette parente : Esme.
Bien vite, Iris se rend compte qu'Esme est loin d'être folle et elle ne comprend pas : comment a-t-elle être enfermée ces 60 dernières années ?
 
L'étrange disparition d'Esme Lennox nous emporte dans les souvenirs nets et flous des deux sœurs Lennox. Nous découvrons une famille pleine de secrets, de non-dits et qui manque cruellement d'amour. C'est la force des traditions qui domine chaque décision de la fratrie.
 
La plume est rythmée, l'auteur nous met dans l'ambiance, on suit à la fois une narration rondement menée et des bribes de récits moins structurés, laissant le lecteur dans le flou pour mieux le toucher en plein cœur.
 
On est aussi touché par l'histoire d'Iris, jeune femme accomplie qui se retrouve emportée (à l'image du lecteur) dans cette histoire familiale lourde et éprouvante. Elle-même a une histoire familiale compliquée, pudique et qui regorge encore de deuils à faire.
 
Un roman qui aborde plein de thèmes très intéressants : l'importance des origines dans la construction de son futur, la solidarité entre les générations, le pardon, le fardeau des secrets.
 
Ouvrage un brin féministe, c'est sa fin qui m'aura trop déçue pour que ce roman devienne un coup de cœur. Je n'en dirais pas plus, mais la fin a presque gâché tout le plaisir que j'avais pu ressentir auparavant. En bref, si je ne compte pas relire ce livre, c'est bien parce que la fin me laisse un vide que la relecture ne comblera pas, quitte à me laisser une boule dans l'estomac. Vraiment dommage !
 
Des bisous, Proxyfny
 
En bref
Le livre V.F : 231 pages, 8.10 euros
Un roman touchant qui aborde des thèmes bouleversants... Mais une fin tellement décevante, pas du tout à la hauteur du reste de l'ouvrage !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire