vendredi 19 juin 2015

104. Ma dernière lecture : Animale, La Malédiction de Boucle d'Or de Victor Dixen

Bonjour bonjour ! Après ma chronique sur Phobos (par ici), on se retrouve avec une nouvelle chronique sur un roman de Victor Dixen, à savoir Animale, La Malédiction de Boucle d’Or.
 


Trève de suspens, ça n’a pas été un coup de foudre comme pour Phobos. Par contre, j’ai adoré retrouver la plume subtile et sensible de l’auteur, décidement très doué avec des personnages principaux féminins.
 
Animale est une réécriture de conte, basée sur Boucle d’Or et les trois ours. Cependant, entre réécriture de conte, YA et roman historique, l’auteur nous livre surtout le récit d’une quête de liberté et d’indépendance qui ravira les adolescents (et les plus grands !) d’aujourd’hui.
 
Pour le côté roman historique, c’est ce qui m’aura justement un peu perdu dans ma lecture. Victor Dixen ancre son intrigue durant les guerres napoléoniennes et n’hésite pas à beaucoup contextualiser chaque partie de son roman, afin de planter le décor mais aussi l’ambiance (et par la même occasion de ralentir ma lecture, parce que ce contexte historique ne m’a jamais vraiment intéressé).
 
Ce qui fait pour moi la force de ce roman (comme pour Phobos, d’ailleurs) c’est la capacité à créer une atmosphère en quelques lignes. Dès les premières pages, Victor Dixen installe son lecteur dans un univers bien particulier et on se retrouve très vite dans une petite bulle imperturbable.
Pour ajouter à cela, on rencontre Blonde, un personnage intriguant, doux, sensible et tellement forte à la fois. On aime s’attacher à cette adolescente, à son histoire d’amour, à sa quête d’identité et de liberté.
 
Enfin, si vous êtes fan de réécritures de contes, sachez qu’avec Animale, Dixen ne tombe jamais dans les scénarios faciles (la gentille est la méchante, les méchants sont des gentils). Il construit une réelle intrigue, de réels mystères familiaux, toute une galaxie d’histoires et de récits légendaires qui peuvent vraiment emporter le lecteur.
 
La fin tombe comme on le souhaite. Un peu prévisible certes, mais au moins, l’auteur termine chaque morceau de l’histoire, chaque part de mystère, il ne nous laisse pas frustrés et préfère nous offrir une vraie fin.
Une vraie fin ? C’est sans compter un tome 2 le 20 aout, où l’on pourra retrouver l’univers du tome 1, alimenté d’autres contes et personnages.
 
J’ai hâte !
Des bisous, Proxyfny
 
En bref
Le livre : 17.90euros, 400 pages
Entre le roman historique et la réécriture du conte,  Animale nous emporte (malgré des ralentissements) dans la quête de liberté d’une héroïne touchante, dans une intrigue aux multiples facettes qui m’a tout à fait convaincue !
 
 Maintenant, c'est partiii pour la PAL DE L'ETE, en vidéo ^^

 
 
 

3 commentaires:

  1. Ce livre m'intrigue depuis sa sortie, et ta chronique me donne encore plus envie de le lire ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chouette alors ^^ n'hésite pas à me dire si tu l'as lu & aimé ! il vaut le détour !

      Supprimer