dimanche 5 juillet 2015

109. Petite pause manga : Ikigami, 10 tomes à liiiire absolument !

Bonjour bonjour !! Aujourd’hui, on se retrouve pour une série de mangas que j’ai très très envie de mettre avant sur mon blog, encore davantage maintenant que j’ai fini le tome 9 et 10. 
 

Il s’agit donc d’Ikigami, une série qui se clôture en 10 tomes, 10 tomes pour moi d’égale qualité qui aura su me marquer alors que je l’ai commencé il y a certains temps maintenant. 
 
Ikigami est très proche d’un univers dystopique présent dans les romans YA d’aujourd’hui et, en même temps, au vue de la façon dont le thème de la société est traité, ainsi que de l’évolution du personnage principal, ce manga me fait beaucoup penser à Fahrenheit 451 ou 1984.
 
Dans un pays asiatique, afin de faire comprendre à chacun l’importance de la vie, chaque enfant se fait vacciner à son entrée en primaire. Dans ce vaccin, une partie de la population se voit inoculer une nanocapsule qui les fera mourir entre leurs 18 et 24 ans. 
On suit donc le personnage principal qui est chargé d’apporter au domicile des victimes l’Ikigami, un avis leur informant de leur décès au bout de 24h.
 
Chaque tome est rythmé par le récit de 2 victimes de l’Ikigami, avec en parallèle des intrigues en toile de fond : une guerre prête à éclater, les questionnements du personnage principal à propos de l’Ikigami, la traque aux résistants et une évolution politique dans la communauté asiatique.
 
L’univers du manga est donc très riche, très développé, tout en s’appuyant sur des histoires touchantes et poétiques où se joue le destin. Pour ceux qui hésite à se lancer, je vous invite à regarder le film qui n’adapte que le premier tome et qui, pourtant, peint déjà très bien l’ambiance des mangas et donne très envie de connaître la suite !
 
 
Un manga qui se finit en 10 tomes, c’est assez rare pour être noté, mais quand j’ai vu l’étendu du développement de l’intrigue et en même temps l’évolution psychologique du personnage principal, j’ai trouvé que cette saga avait vraiment la profondeur d’un roman.
 
A côté du travail d’écriture, les dessins sont tout simplement sublimes, des traits souples et doux pour émouvoir autant par le contenu comme par la forme.
Je n’ai plus qu’un conseil : lancez-vous ! Des bisous, Proxyfny !
 
En bref
Le livre VF : 8.29 euros le tome, autour de 300-350 pages
Une saga dystopique qui donne à réfléchir, qui sait toucher son lecteur avec des histoires et des personnages émouvants, comme on aime bien les retrouver sous une plume japonaise !
 

 

 

 

2 commentaires: