jeudi 7 juillet 2016

129 : Youtubeurs et harcelés : un combo inévitable ?


Bonjour, bonjour,

Aujourd'hui, on se retrouve pour un nouvel article spontané, puisque c'est suite à un événement particulier que j'ai souhaité vous écrire.

En suivant mes youtubeuses préférées sur twitter, je me suis rendu compte que le harcèlement, l'amoncellement de méchants commentaires sous les vidéos ou dans les blogs et les réseaux sociaux pouvaient représenter un véritable phénomène sur internet.

C'est triste. Super triste.

Il y a encore un an, je regardais booktube et la blogo livresque comme un havre de paix dans le monde malsain du harcèlement sur internet : mais non, on ne va pas vivre les mêmes histoires que les youtubeuses beauté quand même, si ? Ça nous vole au-dessus, nous et nos beaux livres prônant la tolérance, l'amour des mots et de l'être humain. Quand on aime lire, c'est déjà qu'on est quelqu'un de bien, non ? 


Non. Visiblement, non. 

Comme je vous le disais en vidéo il y a peu, j'ai passé la barre des 1000 abonnés Youtube. Sur booktube, pas de souci. Apparemment, le problème, c'est ma décision de partager mon autre passion : le bullet journal. Puisque, tout à coup, je dépasse les 3000 vues sur une vidéo. En tout à cas, je me retrouve face à un nouveau public, plus élargi, qui me réserve des surprises. En deux jours, je me prends deux commentaires me reprochant mon accent lorsque je dis "bullet journal".

Commentaires type méchants, montés à la sauce «t'es qu'une sous merde avec ton accent pourri», avec le "oh pitié arrête ça tu me donnes envie de vomir" en option.  

C'est assez drôle (si, je vous jure, un peu, quand même), parce que ça m'avait titillé l'oreille en montant la vidéo et que j'avais changé dans celle d’après.

Du coup me voilà me sentant obligée de rajouter en barre d'infos un petit commentaire pour refroidir ceux qui auraient voulu laisser un nouveau commentaire désobligeant.

Le dilemme, que faire : effacer ou non ces commentaires ? 
Vous l'avez peut-être remarqué, mais sur ma chaîne, tous les commentaires sont soumis à validation. Pourquoi ? Je ne veux pas encourager le harcèlement sur Youtube. Surtout que je vous connais, mes adorables abonnés prêts à vous insurger lorsque quelqu'un se montre cruel en commentaire. Alors si c'est pour que la personne se fasse harceler à son tour... Non, très peu pour moi, merci, pas besoin de ça pour aller bien dans ma vie.

En plus de me reprendre sur mon accent, on me dit en gros "pourquoi tu fais ces vidéos bullet journal,  Bulledop les fait mieux que toi". 

Prends ça dans les dents, pas que tu aies un peu trop confiance en toi. Pourtant, je vous assure, je n’ai pas une armure d'estime pour moi-même qui me blinde face à ces commentaires gerbants.

Personnellement, j'adore ce que fait Émilie (de la chaîne Bulledop). On n’en est pas au même stade niveau montage, abonnés, construction des vidéos, qualité du matériel, alors Dieu soit loué il ne me serait jamais venu à l'esprit de me comparer à elle. D'ailleurs, lorsque j'ai sorti ma première vidéo bullet journal en janvier, je ne me suis pas dit "je vais faire des vidéos bujo parce que Bulledop va sûrement en sortir une dans quelques mois !". A l'âge de 25 ans, je suis capable d'avoir mes propres envies.

On a chacun nos booktubeurs préférés, mais ce n'est pas pour ça que je vais aller le souligner aux autres en commentaires, juste histoire de comparer. Oui, moi aussi, j'ai déjà été horripilée par la voix de certains, mais j'ai tout simplement passé mon chemin, sans m'abonner et sans agresser la personne derrière la caméra. 

Parce que c'est tellement simple, de lâcher ça derrière son clavier, protégé par l'écran d'ordinateur. Mais j'aimerais bien voir ce que ça donne en face, mais surtout ce que ça donnera dans plusieurs années si, un jour, ce "rageur" (ou un de ces proches, un enfant, peut-être) se retrouve face à ce type de comportement.

C'est triste. Super triste.


Surtout qu'avec ma bébé chaîne encore en expansion, je m'estime heureuse. 3 ou 4 commentaires vilains en plus d'un an, tout va bien !

Et après je pense à Justine, de Fairy Neverland. A Margaud. A Nine. A Émilie. A Lili. A Clélia.  A Pauline. A Manon. A Tartinne. A Lemon June. A Lulai Lis. A Elyza. A Gaëlle. A Mickaëla. A Audrey. A Ellie. 

Liste non exhaustive de filles que j'adore et qui ont largement plus de visibilité sur Youtube que moi. Alors si on commence à faire des statistiques sur les vilains commentaires qu'elles peuvent recevoir, proportionnellement aux quelques miens... Et là, c'est si je m'arrête à Booktube, parce que si on parle d'EnjoyPhoenix et autres, on n'a pas fini. 

Alors, comment mettre fin à ce cercle de harcèlement, selon moi ? D’abord, supprimer les commentaires, pour n'offrir aucune visibilité à ces gens-là. 

Secondo, Youtube, c'est quoi ce délire des pouces vers le bas ? Si tu n'aimes pas ma vidéo, dis-moi simplement pourquoi en commentaire : "bullet journal ça se prononce pas comme ça je pense, tu peux regarder dans cette vidéo, elle le prononce bien" , "la luminosité n’est pas top, ce serait chouette que tu investisses dans des parapluies", "tu parles tellement vite, j'ai du mal à suivre"... Je ne parle pas de tuer l'esprit critique, mais la diplomatie, ça existe, et ça doit pouvoir remplacer définitivement la méchanceté gratuite.

Parce que c'est fatigant. Et je vous jure que l'écriture de cet article l'est tout autant, car j'ai bien l'impression que nous n'avons aucun contrôle sur ce qui se passe en ce moment sur Youtube, si ce n'est supprimer des commentaires et signaler des comptes.

Alors surtout, parlons-en ! Rien que pour ça, j'adore Twitter ! Des messages de soutien, des échanges avec d'autres personnes qui ont vécu la même chose que nous, des personnes qui nous aideront à prendre du recul et à ne pas être dégoûté de YouTube et continuer à faire vivre et à aimer cette communauté.

Reste plus qu'à nous soutenir entre nous, sans alimenter le bashing, en restant courtois, polis, comme nous pouvons l'être dans la vraie vie.

Ce n'est pas parce que vous vous cachez derrière un pseudo, que vous devez vous abaisser à être des pseudo-vous.

Fanny 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire