samedi 9 juillet 2016

130 : Les Funko Pop : attention, nouvelle addiction droit devant !



Bonjour, bonjour !

Aujourd'hui, un article sur un nouveau phénomène qui vient envahir nos appartements (et plus précisément, nos bibliothèques) : je veux parler des Funko Pop, ces petites figurines trop mignonnes aux grands yeux noirs.

Sur le marché des collectionneurs à tendance geekofage (ouais, j'ai aussi le néologisme) et fan de série, les Funko Pop, c'est le mal.

Des traits simples, mais toujours des petits détails qui tuent (la chaussette de Dobby, le pieu de Buffy, le parapluie de Mary Poppins, la batte de baseball d'Harley Quinn...), la Funko Pop nous fait toujours craquer tant elle est adorable.

Je vous donne le challenge de me dire qu'il n'existe pas UNE seule Funko Pop susceptible de vous intéresser. Ces figurines témoignent de l'ampleur que prend la pop culture dans notre société : chanteurs et groupes de musique, hommes et femmes politiques (oh oui, pourquoi pas une funko Donald Trump pour s'amuser à dessiner des trucs pas catholiques dessus ? haha), les personnages Disney (du Roi Lion à Nemo en passant par Vice Versa et la Reine des Neiges, sans oublier la Belle et la Bête ou la Petite Sirène), Harry Potter, Marvel, Dc Comics, Game of thrones, the Walking Dead, Dr Who, The Big Bang Theory, Star Wars et j'en passe des encore plus mignonnes.


Trop gros pour vous du haut de ses 9 centimètres ? Pas grave, allez faire un tour côté porte-clé !

La Funko Pop apparaît comme un cadeau idéal. D'ailleurs, j'ai commencé comme ça, j'ai reçu Mary Poppins et Anna (La Reine des Neiges) en cadeaux. Et puis j'ai acheté Jon Snow. Et puis... Bon, stoppons net l'énumération qui fait flipper lorsqu'on fait une multiplication x14 (le prix moyen d'un funko pop). Je vous laisse donc admirer le désastre en photos.

Alors oui, clairement, ça ne me sert à rien, à part la satisfaction personnelle du collectionneur gaga de ces petites figurines. Et puis, il fallait bien faire quelque chose, pas que mes livres se sentent tous seuls. En plus, je garde précieusement les boîtes, me persuadant que si un jour je suis pauvre, mes funko pourront me rendre riche. Exemple, j'ai pu voir la figurine Dumbo vendue à 78 euros.

En attendant la richesse, les Funkos ont plus tendance à me ruiner. Cette passion devient facilement addictive car lorsqu'on en achète un, il y en a toujours un nouveau pour vous faire aussitôt de l'oeil. En ce moment, je lorgne dangereusement le lapin et le chapelier d'Alice au pays des merveilles. Et si on ajoute, en parallèle aux éditions ordinaires, les collectors et autres éditions limitées, il y a de quoi faire chauffer sa carte de crédit.

Non mais franchement, il n'est pas trognon Neville Londubat avec son drapeau en main ?

C'est mal Fanny, c'est mal.

Les Funko Pop, c'est une entreprise du jouets (créée en 1998) basée à Washington qui rencontre désormais un franc succès. La preuve, même le Rolling Stone en parle ! Et même en France, on en parle, comme dans le hors-série n°6 de Destination Science spécial Game of thrones qui consacre une double page aux funkos dans la rubrique produits dérivés.

C'est dingue. Et si on parle de Youtube, j'ai vu les bibliothèques de mes booktubeurs préférés se faire petit à petit envahir par ces adorables bouilles.

Alors quand je vois mon petit Darryl sur sa moto, trônant en haut de mon étagère, je me dis que les Funko ont un bel avenir devant elles.

Alors, craquerez-vous vous aussi pour le phénomène ?

Fanny

PS : personnellement,  je les achète sur Amazon, mais si vous voulez avoir une petite idée de l'ampleur du catalogue, il y a ce site  





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire