samedi 15 octobre 2016

143 : Penser NaNoWrimo, respirer NaNoWrimo, manger NaNoWrimo (...)

Bonjour, bonjour !

Aujourd'hui, cet article a un but exclusivement égoïste et exutoire, je vous parle de mon obsession du moment : le National Novel Writing Month.

Avant de vous expliquer dans quel délire cosmique je me trouve maintenant, petit flashback. En 2015, alors que je découvre les chaînes booktubes en début d'année, je suis avec assiduité FairyNeverland et m'inscris sur twitter.

En octobre, c'est la déferlante, tout le monde commence à en parler : le NaNoWriMo c'est dans un mois, il faut se préparer !

National Novel Writing Month... Ecrire un roman en un mois, ils sont fous ces gens ! Moi ça fait 6 ans que je n'ai rien écrit. Alors ça pourrait peut-être m'aider à remettre le pied à l'étrier, non ?
J'échange donc avec Justine (de la chaîne FairyNeverland) et il n'y a pas à dire, toute cette effervescence, c'est motivant !

Le NaNoWriMo c'est donc 1667 mots écrits par jour pendant un mois, pour atteindre un total de 50 000 mots (doux Jésus). Déterminée, je me lance, reprenant goût avec mon genre de prédilection : le slasher (comprendre : un roman d'horreur avec une bande d'adolescents apeurés poursuivis par un serial killer).

Avec un vague plan et une poignée de personnages (et l'ordre dans lequel ils vont mourir, haha), je m'accroche, motivée par les vlogs des copines sur Youtube, les discussions enflammées sur Twitter et les forums & autres événements en ligne liés à l'événement.

Après un mois de dur labeur, (où je me suis surprise à écrire et à me brosser les dents en même temps), je parviens à non seulement atteindre les 51 564 mots, mais en plus le premier jet de mon roman est bouclé. Je me sens l'âme d'une combattante, genre Wonderwoman combinée à Xena la guerrière.

Agréablement surprise, j'arrive à continuer sur ma lancée durant l'année qui suit : je relis et corrige un thriller que j'avais écrit pour la première fois à 18 ans, étoffant intrigue et personnages. Puis, je termine le tome 2, bien décidée à faire de ce thriller une trilogie (les idées fusent déjà pour le tome 3).

Cependant, octobre 2016 arrive et je me rend compte que je n'ai pas relu une seule ligne de mon projet de 2015. Pourtant, le mois de novembre approchant, je suis HYPER motivée et décide de me lancer un challenge qui m'a toujours fait envie : écrire un roman de science-fiction.

Je complète des fiches personnages, colorie des frises chronologiques... Mais une petite voix tente de me ramener à la raison "Fanny, Fanny, Fanny, tu sais que ton projet du nanowrimo 2015 n'est même pas relu et que tu n'as pas fait les corrections du tome 2 de ta trilogie, hein ?"


Et alors que je m'apprêtais à décider de faire une nanowrimo 100% relecture, mon esprit vagabonde dans un univers de science-fiction qui devient de plus en plus vivant et palpable. J'y pense quand je mange, j'y pense quand je conduis, j'y pense avant de m'endormir.... Liste non exhaustive. Je suis inspirée et cette histoire m'habite à un point où je me refuse de la laisser dormir dans les méandres de mon cerveau.

C'est mon projet du nanowrimo 2016, hors de question d'utiliser ce nano uniquement pour des réécritures et corrections. Voulant me donner bonne conscience tout en me familiarisant à nouveau avec mon écriture, ses répétitions, ses choses à améliorer, je commence les corrections du nano 2015 dès le mois d'octobre (sans me faire d'illusions, ce ne sera pas fini avant le premier novembre). 

Motivée par la communauté booktubeur/nanowrimeur, je pense faire régulièrement des vlogs pour vous parler de mon avancée ! 


Mais en attendant, si de votre côté vous vous lancez pour la première fois dans le NaNoWriMo ou si vous êtes un peu frustré d'avoir plusieurs fois participé sans y arriver, voici mes humbles conseils pour réussir le NaNoWriMo

- Avoir une idée (même vague) de ce que vous voulez faire : il vous faut un point de départ, un point d'accroche ou une motivation particulière ("j'ai toujours voulu faire une fanfiction Dramione, mais je me suis jamais lancée") pour déclencher les petites étoiles de votre créativité et de votre imagination. A vous de voir si vous êtes plutôt du genre à vouloir planifier un maximum de chapitres et d'événements pour écrire de façon fluide ou si au contraire vous voulez vous laisser beaucoup de zones d'ombres pour ne pas perdre la motivation d'écrire ("je ne sais pas ce qu'il va se passer alors je continue parce que c'est super excitant"). De mon côté, je me suis choisi un juste milieu, tout en laissant mes personnages me prendre parfois par surprise.

- S'inscrire sur le site du NaNoWriMo : se faire un compte auteur, parler brièvement de son projet, pouvoir suivre l'évolution des "writing buddies", compléter le nombre de mots écrits chaque soir et admirer son graphique, autant de raisons motivantes qui vous permettront de vous inscrire à 100% dans l'événement. N'hésitez pas à m'ajouter, j'y suis sous le pseudo "proxyfny".  

- Participer à des événements collectifs : la chaîne Youtube du NaNoWriMo propose des Virtual Write-In, le compte Twitter du NaNoWriMo propose des challenges en live mis en place par des coachs très sympathiques, sans oublier les Meetup réels dans différentes régions où vous faites des rencontres IRL pour de longs marathons écriture. Le NaNoWriMo c'est donner de la force à une activité parfois très solitaire en la partageant avec un grand nombre de passionnés. 

- Dès le début de la semaine, regardez son emploi du temps et décidez des plages horaires où vous pouvez être tranquille pour écrire. Pas besoin de grandes plages horaires, le NaNoWriMo exige de vous une certaine régularité, même si vous écrivez trente minutes pendant un jour, écrivez pendant trente minutes, donnez-vous du temps pour écrire tous les jours.

- Ne jamais ô grand jamais vous relire et retourner en arrière (à part si vous avez un doute niveau cohérence ou que vous avez besoin d'une information). Le NaNoWriMo a pour but de vous débloquer, de vous faire penser quantité plutôt que qualité pour vous faire accoucher d'un roman et vous permettre de vous concentrer sur votre imagination, votre créativité, et pas cette voix perfectionniste très chiante qui peut vous répéter que ce que vous écrivez est archi-nul. Ne.Vous. Corrigez. Pas. 

- Dites à vos proches que vous êtes en plein NaNoWriMo en novembre : ça vous donnera plus envie de réussir (qui a envie de dire à ses parents qu'elle a échoué, qu'elle n'a pas fini son roman, alors que papa maman vous voyaient déjà comme la nouvelle J.K Rowling ?). L'espoir des autres peut devenir le votre. Et puis, les prévenir, c'est aussi leur permettre de comprendre pourquoi vous allez avoir du mal à maintenir une vie sociale du feu de Dieu avec ce projet de roman dans votre esprit. Personnellement, l'an dernier, j'ai peut-être dit non à deux ou trois sorties pour pouvoir me réfugier derrière mon écran d'ordinateur et finir un chapitre. 

- Vous choisir une lecture sensiblement dans le même genre que votre projet pour accompagner votre mois de novembre. Elle vous mettra dans l'ambiance et pourra débloquer vos pannes d'écriture.

- Changez votre fond d'écran d'ordinateur : c'est dingue l'inspiration qu'on peut avoir rien qu'en prenant une image qui correspond à l'ambiance de motre roman ou en prenant directement un fond d'écran nanowrimo 

- Je pourrais vous donner le conseil "d'écrire", mais ce serait insultant. Alors je vous conseillerais simplement de voir le NaNoWriMo comme le début d'une aventure, un renouveau dans votre façon d'écrire, de créer. Oui, vous allez écrire ces foutus 50000 mots en un mois ! Pas de pression, votre roman n'a pas à être terminé (par pitié, ne bâclez pas votre fin sous prétexte que vous voulez rapidement terminer le NaNoWriMo). 
Après novembre, viens décembre... Et je suis persuadée que même en changeant de mois, vous serez toujours capable d'écrire.

Fanny 




3 commentaires:

  1. J'ai participé pour la 1ère fois au NaNo l'an dernier et j'ai réussi le challenge ! Après ça, j'étais comme tu le dis si bien en mode Wonderwoman x Xena la guerrière. J'avais regardé tes vlogs qui m'avaient tous motivée :) Du coup cette année je me relance dans l'aventure, sauf qu'entre temps j'ai lancé un blog, je pense donc parler de mon ressenti semaine après semaine parce que je me suis rendue compte que les vlogs/articles aidaient à se sentir moi seul pendant le Nano :) Je suivrai tes vlogs avec plaisir,
    Victoire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merciii c'est adorable ce que tu dis ^^
      j'espère qu'on réussira toutes les deux encore cette année !!
      hésite pas à me donner le lien de ton blog du coup :)

      Supprimer
    2. J'espère aussi, croisons les doigts !! :)
      Voici le lien de mon article sur le NaNo : https://romanesquementvotre.wordpress.com/2016/10/21/tag-nanowrimo-victoire/

      Supprimer