dimanche 4 décembre 2016

150. Un jour au salon du livre de Montreuil

Le salon du livre de Montreuil est un salon se déroulant à cheval entre novembre et décembre, qui met à l'honneur la littérature jeunesse : des albums pour les touts petits aux romans Young Adult, autant de raisons de se déplacer pour l'occasion.

Alsacienne que je suis, je n'ai connu ce salon que l'an passé et j'ai aussitôt décidé d'en faire un de mes rendez-vous annuel ! En plus d'y retrouver des auteurs que j'adore, c'est surtout car c'est l'un des moments propices pour rencontrer de nombreux booktubeurs et bloggeurs des quatre coins de la France. 

Cette année, j'ai été encore gâtée, puisque j'ai pu voir de nombreuses personnes avec qui j'ai l'habitude de discuter sur Twitter ou en commentaires sur Youtube. Je pourrais en faire la liste, mais je suis sûre à 100% que j'en oublierais. Alors juste un petit mot pour dire à quel point j'ai été ravie de vous voir tous et que c'était très émouvant de voir mes abonnés "en vrai". Merci pour tous vos gentils mots d'encouragement par rapport à la chaîne, ça m'a boosté à bloc pour la suite. 

Cette année, le salon du livre de Montreuil a vendu du rêve avec des invités au top ! Les palmes des queues qui n'en finissent plus reviennent à : Victor Dixen (Phobos), Amy Harmon (Nos faces cachées), Rebecca Donovan (Ma raison de vivre) et Estelle Maskame (Did I mention I love you ?). 

De mon côté, j'ai eu le courage, dès mon arrivée, de me glisser dans la ligne interminable menant à Amy Harmon. Maintenant que j'ai ma dédicace, je suis ravie, mais il faut admettre que c'est un peu frustrant surtout lorsqu'on comprend qu'avec la lenteur de l'avancement de la queue, ça signifie que des personnes se glissent sur les côtés et grillent un sacré nombre de places ! Pas très honnête... Mais Amy Harmon est une personne adorable et très douce avec qui j'ai adoré échanger quelques mots (même si j'en ai perdue mon anglais). 

Après une petite pause pique-nique, je suis allée voir Clélie Avit, dont j'ai commencé les Messagers des vents il y a peu. Logiquement, j'ai acheté le tome 2, Sanctuaires. C'est assez étonnant mais l'auteure se souvenait de mon amie et moi, j'avoue que ça fait toujours plaisir. J'ai promis : je lirais au moins les trois premiers tomes d'ici Montreuil 2017.

J'ai aussi apporté mon exemplaire de la Voleuse de Secrets et rencontré Brenda Drake, adorable et souriante. Les éditions Lumen avaient préparé une mise en scène super sympa avec de vieux carnets, une boule de crystal violette et de beaux livres. 

Bien entendu, je n'ai pu éviter un tour sur le stand de Bragelonne et revoir avec un grand plaisir Olivier Gay. Vous connaissez mon amour pour Le noir est ma couleur et je me lance cette fois-ci avec de la fantasy et L'épée des Glaces.  

Toujours dans la fantasy, j'ai acheté Or et Nuit, un univers des Mille et une nuit, de Matthieu Rivero, dont j'avais adoré Chimère Captive ! Alors je continue l'aventure, me permettant de patienter jusqu'à la sortie du tome 2 de Chimère Captive (prévu pour avril 2017). 

Cette année, je découvre aussi de nouveaux auteurs : j'ai acheté Lumières de Carole Trébor et La Boiteuse de Françoise Grard (oui, oui, je continue ma collection de mes Gulf Stream Electrogène. 


Et cerise sur le gâteau, en avant-première au salon, j'ai pu acheté (mais pas me faire dédicacer) Phobie de S. Cohen-Scale. ENCORE de la collection Electrogène. 

Une journée, c'est court, alors j'ai dû choisir mes priorités, pas de Victor Dixen ou de Samantha Bailly, ni Gabriel Katz, car j'espère bien les voir aux Imaginales en mai.

Je n'ai pété le budget que de 10 euros, c'est un miracle par rapport à l'an dernier... 


Pour résumé, le salon de Montreuil c'est : des auteurs internationaux qui attirent les foules, des écrivains français qui égayent le paysage de la littérature jeunesse, des rencontres avec des bloggeurs et des booktubeurs, une ambiance foisonnante, des peluches géantes (l'âne Trotro, le professeur d'Il était une fois la vie, entre autre) et des dédicaces de dessinateurs de BD hautes en couleurs. 
En somme, un endroit où il faut amener les enfants dès le plus jeune âge, pour leur faire découvrir le plaisir de la lecture. 
Mais aussi un endroit où, une fois adulte, on peut faire de belles découvertes. 


Fanny 

PS : pour en savoir plus sur les livres cités, attendez mon Book Haul qui sera publié jeudi ! 

1 commentaire:

  1. Un très chouette article qui partage un peu de la magie de Montreuil avec tout ceux qui comme moi ne peuvent pas s'y rendre. ( Etant abonnée a votre chaîne youtube depuis un moment, sachez que j'aime beaucoup vos vidéos. ;) ) Bonne continuation et bonnes fêtes de fin d'année.

    RépondreSupprimer